Le cap d’Agde se refait une beauté

Station balnéaire de l’Hérault construite dans les années 70, le cap d’Agde était à l’origine un site de marais salants et de fabrication de meules à grains avant de devenir une destination populaire pour les vacanciers, célèbre entre autres grâce au quartier du Bagnas, plus communément appelé le Village naturiste.

 

De quoi parle-t-on ?
Qui et quoi ?

Le maire de la commune,Gilles D’Ettore, a fait appel au célèbre architecte français Jean-Michel Wilmotte pour redonner un coup de jeune au site et s’adapter aux nouvelles habitudes de la population: il s’agit du projet ICONIC. Alors que la station balnéaire était majoritairement composée de résidences secondaires au sortir des années 80, les habitants y vivent désormais toute l’année, et les offres immobilières se sont retrouvées en inadéquation avec les besoins de la population. Autre objectif affiché: conforter son rang de plus grande station balnéaire de France.

Où et quand ?

Le projet ICONIC concerne l’entrée de la ville d’Agde et des espaces menant au port, sur un périmètre de 12 ha. Les travaux débuteront en été 2018 et une première tranche de travaux sera livrée en 2020.

Comment ?

Afin d’augmenter l’attractivité du cap d’Agde et répondre aux nouvelles attentes des habitants, 4 bâtiments cylindriques en gradins seront construits sur une superficie totale de 25000 mètres carrés.

Concernant les habitations, les appartements afficheront une surface de plus de 200 mètres carrés, avec des terrasses de 150 mètres carrés et vue sur la mer à partir du 3ème étage. Cela permettra d’ajouter du luxe au site. La forme de ces bâtiments a été pensée pour éviter au maximum le vis-à-vis.

Le projet architectural comprend également de nouveaux équipements, allant d’un centre des congrès au casino, en passant par une structure hôtelière.

Dans l’ensemble, à l’aide d’espaces de circulation et de commerces végétalisés, l’entrée de la ville sera marquée par un paysage valorisant la nature.

Ce qui nous a marqué
Le point mis en avant

La volonté des communes d’entretenir et de moderniser le patrimoine architectural français est remarquable. Bien que le cap d’Agde tel que nous le connaissons soit une ville “jeune” des années 70, il n’aura pas fallu attendre 50 ans pour voir se moderniser les infrastructures. De plus, le projet ICONIC ne laisse pas pour compte les habitants au profit des touristes, et a su rester à l’écoute des besoins de la population.

Le point qui nous a le plus touché

La place centrale occupée par le respect et la valorisation de la nature dans ce projet est à souligner. Outre les bénéfices touristiques qu’engendreront les travaux de rénovation, ceux-ci feront du bien à la ville. En effet, la totalité des routes du secteur sera végétalisée, et la flore dans son ensemble sera plus diversifiée qu’elle ne l’était auparavant.

 

ICONIC est un projet ambitieux dont on espère que les retombées économiques et environnementales profiteront à la commune et aux habitants, et satisferont les touristes fidèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *