La “Pompéi viennoise” au bord du Rhône

La culture européenne telle que nous la connaissons aujourd’hui est issue de l’héritage de nombreuses civilisations ancestrales. Chaque découverte archéologique constitue un témoignage précieux de notre Histoire, riche en enseignements. En particulier, la civilisation romaine est à l’origine de nombreux aspects fondamentaux de notre culture européenne.

De quoi parle-t-on ?
Qui et quoi ?

Une vingtaine d’archéologues ont découvert un site antique romain de 7000 mètres carrés. Les vestiges sont remarquables par leur état de préservation et par la richesse du patrimoine dévoilé: demeures luxueuses, grands espaces publiques, pavements en marbre et en particulier une mosaïque presque intacte représentant la muse de la comédie Thalie, dénudée et kidnappée par le Dieu Pan.

Où et quand ?

Ces vestiges ont été découverts sur la rive droite du Rhône en juillet 2017. Les spécialistes ont dénommé cette zone archéologique la “Pompéi viennoise” pour deux raisons: à l’instar des fouilles de Pompéi, les vestiges retrouvés sont dans un état de conservation exceptionnel. De plus, la Vienne romaine se trouvait de part et d’autre du Rhône, véritable carrefour de circulation avec la voie Narbonnaise qui s’étendait de Lyon (ancienne capitale des Gaules) à Arles. La découverte de la “Pompéi viennoise” est donc celle d’un faubourg de la Vienne antique en excellent état.

Comment ?

A l’occasion d’un projet de construction d’immeubles à Sainte-Colombe (Rhône), des fouilles préalables ont été réalisées sur la rive droite du fleuve. Celles-ci ne devaient pas durer plus de 5 mois, mais ont été prolongées suite au classement de “découverte exceptionnelle” par le Ministère de la Culture.

Ce qui nous a marqué
Le point mis en avant

Il est remarquable de constater à quel point nous pouvons sans cesse découvrir des trésors enfouis tels que la “Pompéi viennoise”, et en particulier dans un tel état de conservation. Cette découverte réalisée à la suite d’un projet de construction d’immeubles peut nous apprendre énormément sur la civilisation romaine: nous savons par exemple qu’il existait une grande école dans la Vienne antique, et celle-ci pourrait bien avoir été localisée dans ces vestiges.

Le point qui nous a le plus touché

Un projet de rénovation de la mosaïque représentant la muse de la comédie Thalie a vu le jour rapidement à la suite de la découverte. Grâce à son état de conservation exceptionnel, nous pourrons dès 2019 aller contempler ce trésor antique lors d’une exposition temporaire au musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal.

 

Les fouilles du secteur vont continuer afin de découvrir l’ensemble des secrets enfouis dans ce lieu. En creusant plus profondément au niveau d’une zone d’ateliers, les archéologues espèrent atteindre les parties les plus anciennes du site antique romain. Nous attendons impatiemment les résultats de ces futurs recherches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *